6 +2=8 => 256.000 lumens

Posté le 22.09.2020 par JeF Buffat

Les années passent… et la vue baisse… à l’aube de mes 60 ans, il me fallait réagir. Voilà, c’est fait, il faudrait être un aveugle pour ne pas remarquer que la photo de droite est plus claire… 33 % de lumière en plus, je vois de nouveau le ballon au cours de nos sessions nocturnes presques quotidiennes, je n’ai donc pas encore jeté l’éponge, et continue à donner du fil à retordre à la jeunesse qui navigue entre l’admiration et le rêve de me détrôner… C’est la recette patentée du Beach Volley Center de Cumuruxatiba de ces dernières 30 années, tant que je tiens le coup, pas de raison de changer quand ça fonctionne. Pour l’instant il y a juste eu la facture d’électricité qui a augmenté en conséquence… 😉

Coronavirus beach camp

Posté le 01.04.2020 par JeF Buffat


2020 semblait être une année sans camp de beach volleyball au Beach Volley Center, mais c´était sans compter avec le coronavirus…Depuis bientôt 10 jours tous en quarantaine, Jonas, joueur de basketball de la ligue professionnelle brésilienne, la NBB Caixa, Sabrina, un des tops espoirs du volleyball féminin du Brésil, remplaçante à 19 ans en Superliga, tous deux membres du fameux club Pinheirosde São Paulo, Thomas qui nous vient tout droit de Marseille, Julie de Bretagne, Gabriella de Pologne, Guillermo de l’Uruguay et JeF de la Suisse, nous ont fourni les ingrédients pour un des stages les plus internationnaux que nous n’ayons jamais eu à Cumuruxatiba. Comme quoi la quarantaine, je ne parle pas de mon âge, bien sûr, a parfois de bons cõtés… 😉

Antennes de beach volley

Posté le 03.02.2020 par JeF Buffat



Après 30 ans avec des antennes en bambou, le Beach Volley Center s’est finalement mis à l’heure du synthétique, et notre filet est maintenant orné de « vraies » antennes conventionnelles. Mais promis, ce n’est pas pour demain que les cocotiers entourant notre terrain seront remplacés par des immeubles. Il est difficile de résister au « progrès », nous espérons que cette entorse à l’aspect bucolique de notre centre d’entraînement ne décougera pas les plus assidus à participer… 😉

Replay père et fils

Posté le 28.01.2020 par JeF Buffat


9 ans après avoir participé de 4 tournois en Suisse, Ioane et Jef , en jaune sur la photo, se sont retrouvés partenaires à nouveau pour représenter le Beach Volley Center de Cumuruxatiba, au tournoi régional de Caravelas qui se déroulait ce samedi 25 janvier. Avec un résultat très en dessous de nos attentes, et qui nous a laissé un goût amer, car nous avons eu le sentiment que titre était à notre portée. Une organisation défectueuse, qui ne nous a pas laissé le temps de nous échauffer avant le premier match contre l’équipe qui gagnera le tournoi, difficile à bientôt 59 ans,, et un arbitrage déplorable au deuxième match, nous avons eu le droit à des arbitres qui ne connaissaient rien au beach volley pendant que les officiels allaient déjeuner, ne nous ont pas permis de défendre nos chances loyalement contre les deux équipes finalistes…Et la meilleure équipe locale qui se trouvait par hasard dans la même poule que les trois plus faibles équipes… ?Mais pouvions nous nous attendre à mieux ? Ce qui ne nous a pas enlevé le plaisir et la fierté de jouer en famille. Il y aura peut-être une prochaine….

Allemagne=un super stage

Posté le 22.07.2019 par JeF Buffat

Invité à donner une stage de 3 jours à Steinbach du 19-21 juillet, je ne pouvais pas refuser cette première opportunité qui s’offrait dans ma carrière, d’aller montrer mes méthodes, ma didactique et mes idées avant-gardistes dans l’empire du beach volley, l’Allemagne. Mission accomplie, ce fut un merveilleux week-end, entouré de joueurs curieux et absorbants ces nouvelles informations et méthodes avec gourmandise. J’ai vu au fil des entraînements les progrès se dessiner, et comme d’habitude, à la fin, il nous a manqué du temps… Ce n’est donc que partie remise, au Brésil, à Cumuruxatiba, au Beach Volley Center, où vous êtes tous les bienvenus, ou à la Sportarena de Steinbach, car à lire les commentaires sur le groupe whatsapp formé pour l’occasion, on en redemande. La balle est donc dans le camp des organisateurs, Andy, Patrick e Adriana, que nous remercions tous, car sans eux, rien n’aurait pu se passer. Un grand merci à tous les participants, qui ont suivi si assidûment mes enseignements, car c’est ma passion de les voir tant progresser qui me donne l’énergie et le plaisir de faire et de recommencer. À bientôt donc, j’espère, chez vous ou chez moi… 😉

Vacances ou entraînements?

Posté le 03.07.2019 par JeF Buffat
J’avais refusé, puis répété non, non, mais ils ont insisté…
J’ai finalement craqué… Difficile de résister à ce que l’on aime faire…
Me voilà donc de nouveau loin de mon centre d’entraînement de Cumuruxatiba, à donner des cours, à parler de défense haute, de trajectoire idéale, de placement et de déplacement, et de tout le reste… Avec un groupe d’athlètes super motivés qui fréquentent les terrains de beach volleyball du club de Vernier, à Genève, qui a depuis une année installé ses terrains dans le merveilleux parc des Franchises. Plus moyen de le nier, c’est une passion, et quand passion dicte, la raison s’en va… Je leur ai quand même dit que je les attendais tous à Cumuruxatiba, ce petit village paisible du sud de la Bahia, dans un Brésil fait pour la fête et le beach volley…une lucarne de lumière, de soleil, au milieu du gris hiver européen.
À qui le tour?

Finalement le Reich se déplace

Posté le 10.01.2019 par JeF Buffat


Après 15 ans d’activité, le Beach Volley Center se réjouit de recevoir pour la première fois un autenthique allemand habitant en Allemagne. Accompagné par son épouse brésilienne, Adriana, Patrick Ehmann, de Aschaffenburg, un bled dont on a jamais entendu parlé, nous fera l’honneur de s’entraîner avec nous du 18 au 25 février. Bref, ce camp, auquel s’est déjà annoncé comme participant, Ioane Buffat, élu récemment meilleur bloqueur du circuit Trakcyon UVP, circuit autogéré qui réunit les meilleurs joueurs non professionnels du sud du Brésil, sera une grande première. Envie de te joindre à eux ? N’hésite pas une seconde et entre en contact avec nous !

Le dernier tournoi?

Posté le 27.11.2018 par JeF Buffat
Les années se suivent, et je me fais chaque fois embarquer dans un nouveau tournoi… et je dis chaque fois que ce sera le dernier… Avec mon partenaire du week-end, Otávio, on a perdu la finale au tiebreak.  Faudra-t-il que je m’habitue aux deuxièmes places? Ce qui est sûr, c’est que je ne suis pas prêt de me lasser du beach volleyball…Je me demande même parfois si il y aura encore une vie lorsque je ne serai plus capable d’être tous les jours sur terrain couvert de sable?

Victor en visite.

Posté le 21.11.2018 par JeF Buffat
Malgré une multitude de stages et de leçons de beach volleyball donnés à Genève depuis des années, en dehors de Pat et Léa qui ont été les pionnières du Beach Volley Center, et qui en sont encore les marraines, Victor a été notre premier visiteur de la cité de Calvin. Il est venu en éclaireur avec son ami Morgane, pour découvrir notre espace si loin des grandes route, et qui maintient justement une partie de sa richesse par la difficulté à y accéder. Qui sait s’il ne va pas être un déclencheur, à l’imagine de Nicolas qui, après sa première visite, nous a amené plusieurs fois le groupe du Vidy Beach Crew de Lausanne. Quoi qu’il soit en soit, sa visite nous a fait profiter d’un regain d’énergie sur notre sable, rien de tel qu’un joueur différent pour que la motivation monte d’un cran. À la prochaine, on se voit ici ou à Genève.

Visite surprise, on beache!

Posté le 21.10.2018 par JeF Buffat

La présence de Ana en provenance de la Slovénie, et de Mickael, un bon français, nous a boosté notre activités sur le terrain de beach. Les jeunes du village ont une fois de plus répondu présent, servant à tour de rôle de partenaire ou d’adversaires à nos hôtes. Qui sont repartis pour la Suisse, ils habitent à Lausanne, avec l’intention de mettre en pratique le plus rapidement possible les acquis. Les reverra-t-on organisateurs de futur stage? De toute façon, rien que pour cette semaine et ces nouvelles rencontres, ça a déjà valu plus que la peine.